chargement...

Définir la VISION : 1ère étape pour construire son plan stratégique

Voici la première des 5 étapes qui vous permettront de structurer votre démarche afin d’élaborer votre plan d’action stratégique et opérationnel.

Mieux voir, et voir plus loin.

Nous vous conseillons de toujours partir d’un cadrage large : votre vision à long-terme, avant de vous rapprocher petit à petit des actions à court-terme qui rythme votre quotidien : opérations, urgences, gestion des priorités. Bien des entrepreneurs et dirigeants d’entreprise ont malheureusement l’impression d’avoir la tête dans le guidon, par manque de temps ou de volonté reste ancrés dans le présent.

Vous pourrez d’abord mettre en oeuvre un plan macro avec une vision et des ambitions à 5 ans. Ensuite, séquencer et décliner votre approche en plans d’actions annuels voire semestriels. Avec un focus particulier sur les premières années, et un point d’évaluation et de réajustement régulier.

Comment définir sa vision pour l’entreprise

La première étape de la construction d’un plan stratégique est de définir la vision pour l’entreprise. Souvent, cette vision est portée par les dirigeants et actionnaires, dont c’est le rôle de la transmettre à toutes les équipes afin de diriger leur entreprise dans la bonne direction.

Afin qu’elle soit le plus réussie possible, la vision doit être partagée avec l’ensemble des parties prenantes de l’entreprise. Salariés, stagiaires, consultants, fournisseurs et même clients lorsqu’ils sont intégrés en amont de cette démarche se sentent davantage engagés.

Cette démarche demande du temps, mais vous percevrez en retour de cet investissement initial, un sentiment d’appartenance à l’entreprise décuplé. Et un engagement plus fort. Sans aucun doute.

Il est important de formaliser la vision pour l’entreprise. Afin de la rendre concrète, palpable, et pouvoir la communiquer plus facilement. Ainsi elle sera gravée dans le marbre et pourra être engageante.

Éléments de la vision à long terme :

  • Les ambitions personnelles ET professionnelles des décisionnaires (actionnaires, dirigeants, associés, top managers, employés engagés…).
  • L’analyse de l’évolution du marché, et des besoins clients : Avons-nous adressé la globalité de nos cibles potentielles ? Que veulent nos clients aujourd’hui et que voudront-ils demain? Pourquoi certains prospects ne souscrivent-ils jamais à nos produits ou services ?
  • Le positionnement par rapport aux concurrents : Où l’entreprise se situe t’elle aujourd’hui par rapport à la concurrence ? Où voulons-nous aller ?
  • Les perspectives d’innovation. En interne comme en externe : Quelles sont les opportunités d’améliorer nos produits et services ?
  • La voix des salarié.e.s : elle importe énormément ! Ceux qui consacrent la majorité de leur temps à l’entreprise, ont certainement des éléments constructifs à suggérer à leur hiérarchie.
  • Enfin, last but not least, : l’intuition. On l’appelle aussi le 6ème sens du décideur, qui d’après son expérience et son ressenti pourra conduire à proposer un chemin plutôt qu’un autre.

L’important est qu’elle soit rendue claire et accessible. En principe, la vision de l’avenir de l’entreprise s’entend long-terme: à 5 ans ou à 10 ans.

Pour aller plus loin…

Les équipes de Godinot Consulting sont à votre disposition pour vous accompagner dans la structuration de votre vision à long terme. Des dizaines de dirigeants ont déjà pu définir avec nous la vision de leur entreprise, et la communiquer avec succès à leurs équipes et clients.